Le cursus du plongeur en archéologie

Pour devenir plongeur en archéologie sous-marine et subaquatique, il faut bien sûr être licencié de la FFESSM (niveau II de plongée pour commencer la formation) mais également suivre un long cursus d’apprentissage théorique et surtout sur le terrain.

_

* La première étape est la qualification de Plongeur Débutant en Archéologie (PDA). Pour l’obtenir,  vous devrez avoir réalisé au moins 10 plongées archéologiques ou suivi un stage de 6 jours, ainsi qu’une formation théorique de 8 jours.

Vous pourrez alors  évoluer sur un site archéologique sans risque pour les vestiges

_

* Vous allez alors rentrer dans un processus d’apprentissage et de prise d’expérience, validé par la qualification de Plongeur Confirmé en Archéologie (PCA).

La formation se déroule en 2 étapes et va maintenant être jalonnée d’examens :

- le 1er degré est accessible après une participation à au moins 2 campagnes de fouilles différentes, avec au moins 25 plongées archéologiques. Une formation théorique de 12 heures est indispensable. Vous passerez un examen théorique et des épreuves pratiques sur le maniement de l’outillage.

Avec ce premier degré, vous serez reconnu comme apte à réaliser des opérations spécifiques sur un site

_

- le 2e degré impose encore 40 plongées archéologiques et une formation de 20 heures. Vous devrez en outre présenter un rapport sur une opération à laquelle vous avez participé.

Vous devez être alors capable de gérer une équipe, et d’organiser dans des conditions optimales une opération.

_

*  La qualification de Responsable Fédéral d’Opérations en  archéologie sous- marine et subaquatique (RFO) vous permettra de diriger une opération archéologique éligible à un financement fédéral, de la logistique au bon déroulement scientifique.

_

Retrouvez toutes ces informations et le détail des formations théoriques ici : qualifications, prérogatives et conditions d’obtention

One Response to “Le cursus du plongeur en archéologie”

  1. bonjour, Architecte DPLG, j’ai participé à la campagne de fouille de Grigny ( 62 ), avec Claude Trepagne, puis à des relevés sur le site « Les Ancres » aux glénans, avec B. Jonin, puis de la recherche prospection sur l’épave « La Bretagne » avec J.P. Genar.
    Je souhaiterais avoir de plus amples informations sur ces formations.
    En vous remerciant.
    Bien cordialement.
    David Scribot

Leave a Reply