Archéologie sous marine et archéologie monumentale sur un site antique en cours d’immersion. Cas de l’Ilot Ponant 2 à Apollonia en Libye.

Il s’agissait pour l’équipe des archéologues plongeurs de la mission française archéologique en Libye, sous la responsabilité du professeur André Laronde, de comprendre les marques figurants des traces de fondations sur un ilot calcaire battu par les vagues.
Il y avait été reconnu deux bassins dont l’un présentait une arche encore en place attestant de la présence d’une couverture. Un plan de l’ilot et de ses installations était demandé, une partie de celles-ci se trouvaient immergées, ce qui avait été constaté lors d’une précédente reconnaissance.
Il s’agissait donc d’une mission associant les techniques de relevés et de fouilles terrestres, à celles de l’archéologie sous marine.

Article Appolonia 2005

Leave a Reply